Courrier des lecteurs - Les “antivax” sont les meilleurs promoteurs de la vaccination...

Courrier des lecteursLes “antivax” sont les meilleurs promoteurs de la vaccination...

15.12.2017

…pour peu qu’on leur demande des explications !

Depuis l’extension de l’obligation vaccinale, les anti-vaccins remettent en cause nos compétences et nous enjoignent de lire une « information qu’on nous cache ».

J’ai donc décidé ces deux derniers mois de lire tous les articles (une trentaine) du Quotidien du Médecin et du Généraliste en rapport avec la vaccination et tous les commentaires des internautes anti-vaccins. Et je les ai interrogés, car « le sommeil de la raison engendre des monstres » (Goya).

Voici une (trop courte) synthèse.

Qui sont les anti-vaccins ? Des non-soignants qui nous donnent des leçons d’immunologie, mais qui confondent « expédients » et « excipients ». Des « médecins » qui s’insurgent parce qu’on va faire « 11 vaccins en même temps », qui « croient sincèrement » que « le système immunitaire des nourrissons est immature », que « la vaccination diminue la protection naturelle contre les maladies infectieuses ». Et quelques « spécialistes » autoproclamés professant un discours « scientifique ».

Quelles sont leurs affirmations ? Toujours les mêmes : effets secondaires graves directs (mort subite du nourrisson, SEP et maladies auto-immunes, autisme, myofascite à macrophage) et indirects (le vaccin contre la polio favoriserait la prolifération de souches « sauvages »), absence d’efficacité des vaccins (disparition de la variole par la simple amélioration des conditions de vie), inutilité de certains vaccins dans l’enfance (hépatite B, rubéole) ou à l’âge adulte (grippe).

Quelles sont leurs sources ?

Exhaustivité : Des sources rarement postérieures à 2010 : un seul anti-vaccin a cité le vaccin contre le papillomavirus « qui ne protège que 20% des femmes », aucun n’a évoqué le vaccin contre le zona, pourtant remboursé depuis plusieurs années pour les 65-75 ans. Bizarre pour des gens « très informés pour tout ce qui concerne la vaccination ». Silence total sur la publication fin octobre 2017 des études de l’OMS, démontrant que la généralisation depuis 15 ans de la vaccination contre la rougeole et le pneumocoque a sauvé des millions de vies chaque année dans des pays qui en étaient précédemment dépourvus.

Qualité : Beaucoup de sites internet de « collectifs citoyens », « nutrition », et de « blog de naturopathe ». Des articles de presse grand public dont certains extraits sont soigneusement choisis et d’autres passés sous silence, pour en inverser le sens. Quelques ouvrages d’auteurs anti-vaccins notoirement connus dont la fiabilité des sources et du raisonnement reste à démontrer. Deux articles scientifiques sur la myofascite à macrophage dont la lecture attentive montre que les auteurs n’ont pas mis en évidence de lien entre signes cliniques et présence d’adjuvant à base d’hydroxyde d’aluminium dans les vaccins. Et un seul article de qualité scientifique incontestable (La Revue du Praticien), qui souligne que seulement 1 à 10% des effets indésirables sont déclarés (ce qui n’est un scoop pour personne), mais qui invalide en 2011 les affirmations des anti-vaccins de 2017 !!!

Mention spéciale pour le « documentaire Vaxxed », réalisé en 2016, qui tente de faire croire qu’un gastro-entérologue, Andrew Wakefield, a démontré un lien entre autisme et vaccin combiné ROR. Alors que dès 2004, la non-sincérité de ses résultats a été démontrée.

Quelle est la solidité de leur raisonnement ? Nulle. Par exemple : « il est inutile de vacciner un nourrisson contre l’hépatite B ». Alors que proposent-ils ? Un questionnaire à l’adolescence pour savoir qui envisage d’avoir une vie sexuelle ? Avec réponse obligatoire ? Donc trois vaccins supplémentaires évitables s’ils sont faits dès la première année de vie ? Personne n’a répondu à mes questions.

Et pour finir, la récente conférence des Professeurs Montagnier et Joyeux : aucun nouvel argument par rapport à ceux que j’avais lus jusqu’à présent, à l’exception notable de l’incitation du Pr Joyeux à faire mentir les parents sur les allergies de leurs enfants pour ne pas les faire vacciner. Curieuse conception que le mensonge comme fondement de l’intégrité. Quant au raisonnement scientifique du Pr Joyeux, il ne résiste pas à une analyse de base : http://lacoupedhygie.fr/index.php/2017/08/10/reponse-ouverte-a-henri-joy...

En conclusion, la Vérité des anti-vaccins existe : leur Roi est nu, mais il dépense des trésors d’énergie pour nous faire croire que l’étoffe de sa science est bien plus épaisse que la nôtre.

Quant à nous, l’adage « Primum non nocere » (en premier ne pas nuire) récupéré par les « antivax » ne doit jamais nous faire perdre de vue que « Le manque de soins fait plus de mal que le manque de science » (Benjamin Franklin).

Vous aussi, vous voulez réagir à l’actualité médicale ? Adressez-nous vos courriers accompagnés de vos nom, prénom et lieu d’exercice à redaction@legeneraliste.fr

Dr Cyrille Velliet, Olonne-sur-Mer (Vendée)
Source : Le Généraliste n°2817

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...16

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 2

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir