Débat

L'open data sur les stats de la Sécu est-elle une bonne chose pour les acteurs de santé et pour les patients ?

04.01.2017
Oui : 25%
Non : 51%
C'est plus compliqué que ça : 25%
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Bienvenue dans le débat
 
C'est plus compliqué
SYLVAIN J Médecin ou Interne 14.01.2017 à 18h27

Du bon, et du risque.

Les seule chose dont on peut avoir peur : C'est ce que les assurances vont en faire, d'autant plus si elles y ont accès de façon non anonyme. De façon anonyme, on court le risque d'une graduation du Lire la suite

Répondre
 
Non
JEAN JACQUES L Médecin ou Interne 14.01.2017 à 12h12

gros machin

C'est d'un médecin que les gens ont besoin, pas d'un gros machin

Répondre
 
Oui
Paul M Médecin ou Interne 14.01.2017 à 11h35

Un risque maîtrisé et un immense bénéfice pour la santé de tous.

J'ai pu travailler avec les données anonymisées de l'assurance maladie a l'occasion d'un hackathon l'année dernière et je peux vous dire que c'est une véritable mine d'or pour améliorer la santé des Lire la suite

Répondre
 
Non
JEAN LOUIS I Médecin ou Interne 08.01.2017 à 16h08

La mort du secret médical.... et du reste, Big Brother est là...

Vues les données ultra-confidentielles stockées dans les serveurs des CPAM, c'est un vrai trésor pour hacker : données très personnelles, coordonnées bancaires.....de quoi faire chanter la France Lire la suite

Répondre
 
Non
jean-jacques l Médecin ou Interne 07.01.2017 à 14h48

disponibilité des bases de données de la Sécurité Sociale

c'est la plus belle connerie qui ait été imaginé par nos politiques !!
outre le fait qu'un hacker arrivera toujours à passer, il est anormal que l'état puisse faire de la recherche clinique, sans Lire la suite

Répondre

Participez au débat

Vous devez être inscrit ou abonné pour pouvoir participer.
Pour rappel, la participation est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Grippe : Santé Publique France confirme la surmortalité de ces dernières semaines

Incidence de 409 consultations pour 100.000 habitants, contre 395 la semaine précédente : le pic n'est pas encore atteint selon le réseau Sentinelles, mais on s'en rapproche... "En cinq semaines d...1

Contraception d’urgence : le lévonorgestrel concurrencé par les inducteurs enzymatiques

norlevo

L’ANSM alerte les professionnels de santé sur le risque d’interactions entre le lévonorgestrel contenu dans certaines spécialités indiquées... Commenter

Démission collective d'urgentistes à l'hôpital de Dreux

.

Ils protestent contre leurs conditions de travail. Pour le faire savoir, 11 des 15 médecins urgentistes du centre hospitalier... 1

Oncologie digestiveLE CANCER DU PANCREAS Abonné

Oncologie digestive - LE CANCER DU PANCREAS-1

Avec une incidence qui augmente régulièrement et une forte agressivité marquée par une survie à 5 ans de seulement 5 %, le cancer du... Commenter

PédiatrieOMA : 5 ou 10 jours d’antibiothérapie ? Abonné

oma

Alors que la tendance est à la baisse de durée des antibiothérapies, cette étude prouve que l'otite moyenne aiguë de l'enfant âgé de 6 mois... Commenter

A découvrir